ActusFaits-DiversMétropole TPMPolitiqueQuartiersToulonVar

Christophe Castaner annonce 22 policiers en plus pour lutter contre le narcobanditisme dans l’aire toulonnaise

Revue de Presse - France Bleu ©

Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur (à gauche) et Hubert Falco, le président de la métropole toulonnaise (à droite) © Radio France – C. MARQUES

Le Ministre de l’Intérieur a annoncé ce vendredi l’arrivée de 22 policiers supplémentaires en septembre sur Toulon et la Seyne-sur-Mer afin de lutter contre le narcobandistime qui sévit dans l’agglomération toulonnaise. Christophe Castaner était en déplacement dans le Var sur la sécurité.

Toulon, France

A l’Hôtel de police de Toulon, le ministre de l’Intérieur a salué ce vendredi le « travail remarquable menée par la police et la volonté d’en finir avec les trafics » lors d’un déplacement avec son secrétaire d’Etat, Laurent Nunez sur le thème de la sécurité au quotidien à Toulon, la Seyne-sur-Mer et Hyères. L’agglomération toulonnaise subit de plein fouet les effets du narcobanditisme avec une série d’homicides liés au contrôle de ce marché juteux. « Le trafic de stupéfiants est un fléau qui mine les familles, gangrène les quartiers, nourrit le trafic d’armes, les violences et les règlements de compte. Nous devons y mettre un terme » annonce Christophe Castaner. Ce dernier promet donc pour le mois de septembre 22 policiers supplémentaires qui viendront renforcer les effectifs dans les 3 quartiers de reconquête républicaine de Toulon (la Beaucaire, Ste Musse) et la Seyne-sur-Mer (Berthe). Et pour répondre à l’inquiétude légitime du syndicat Unité SGP FO qui évoque le départ à la retraite de 55 fonctionnaires en janvier prochain, le Ministre de l’Intérieur indique que ces 55 postes seront eux aussi remplacés. Mais le Ministre de l’Intérieur, après avoir salué le travail des fonctionnaires de police dans leur mobilisation contre les règlements de compte (donnant lieu à plusieurs interpellations), il a indiqué qu’il fallait aller plus loin, en accentuant la collaboration entre les services de police. Une cellule de renseignement opérationnelle sur les stupéfiants doit être mise en place afin de traiter toutes les informations susceptibles d’avoir un rapport avec le trafic de drogue.

Des engagements que les maires ont entendus. « Nous attendons de voir comment cela va s’organiser. Les policiers ne vont arriver qu’en septembre. L’annonce du nombre m’importe peu, ce qu’on veut c’est du concret sur le terrain pour lutter contre ce fléau qui s’appelle la drogue » commente Hubert Falco, le maire de Toulon et Président de la Métropole. Hyères qui ne fait pas partie des villes bénéficiant du dispositif « quartier de reconquête républicaine » va devoir patienter encore. Une nouvelle vague de labellisation est prévue dans les mois à venir. Il n’est pas exclu que la commune en fasse partie. C’est en tout cas la volonté de Jean-Pierre Giran, le maire de Hyères qui l’a redit au ministre de l’Intérieur. En 2018, 922 kgs de résine de cannabis, près de 4 kgs de cocaïne, des armes et 1,5 millions d’euros ont été saisis dans l’agglomération. Sur le seul premier trimestre 2019, déjà 30 kgs de cannabis, 1,8 kgs de cocaïne et 135 000 euros ont été saisis.  La tâche est immense.

Par : Christelle Marquès – France Bleu Provence

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Réagissez...

Via
Christelle Marquès
Source
France Bleu
Tags

À lire aussi...

Bouton retour en haut de la page

Send this to a friend

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :