ActusToulon

Toulon : vers une béatification d’une enfant décédée d’un cancer en 2010  ?

Revue de Presse - LePoint.fr © France Bleu ©

Le diocèse de Fréjus-Toulon a donné son accord pour l’ouverture d’un procès en béatification pour la jeune Anne-Gabrielle Caron, rapporte « France Bleu ».

C’est une procédure presque inédite qui est autorisée par le diocèse de Fréjus-Toulon. En effet, pour la deuxième fois de son histoire, il a autorisé l’ouverture d’un procès en béatification en faveur d’Anne-Gabrielle Caron. L’enfant décédé à l’âge de 8 ans en 2010, après une longue maladie, l’a vécue de façon édifiante.

Aînée d’une famille très croyante et pratiquante, elle s’était battue jusqu’à son dernier souffle contre le cancer en s’appuyant sans cesse sur sa foi, explique France Bleu.

Malgré la souffrance de sa maladie, la jeune fille continuait pourtant de faire le bien autour d’elle. L’évêque monseigneur Dominique Rey, qui a donné son accord pour l’ouverture de la procédure, avait rencontré Anne-Gabrielle Caron. « Elle était joyeuse, vive, déterminée, entraînante. J’ai également été marqué par sa profondeur d’âme et sa charité alors qu’elle aurait pu se replier sur elle-même. Elle était unie à la souffrance des autres et au Christ », raconte l’évêque à France Bleu.

Longtemps hospitalisée à La Timone à Marseille, la petite Toulonnaise voulait notamment « prendre la souffrance de tous les enfants hospitalisés ».

Des personnes obtiennent des grâces

C’est d’ailleurs pour cette raison que de nombreux témoignages arrivent régulièrement dans la boîte aux lettres de ses parents. Selon Pascal Barthélémy, le postulateur (l’homme chargé d’enquêter sur la « sainteté » de l’enfant), ces intentions envers Anne-Gabrielle seront essentielles en faveur de sa béatification. « Des gens invoquent Anne-Gabrielle, prient par son intermédiaire et obtiennent des grâces. Certains obtiennent des guérisons, qui ne relèvent pas du miracle, mais du jour au lendemain leurs médicaments sont efficaces. Ils ne l’étaient pas jusque-là.



Ces récits pris un par un ne signifient pas grand-chose, mais, quand vous recevez beaucoup de témoignages du même ordre, vous vous dites il se passe quand même quelque chose », a-t-il confié.

Les personnes témoins des grâces d’Anne-Gabrielle Caron seront entendues par le tribunal réuni par l’évêque de Fréjus-Toulon. Une fois le dossier complet, il sera envoyé au Vatican, qui devra trancher sur une béatification ou non. La procédure pourrait durer de nombreuses années.

En France, c’est Élisabeth Eppinger qui est la dernière personne à avoir obtenu la béatification, le 9 septembre 2018. Il s’agit d’une religieuse décédée en 1867 qui a fondé la Congrégation des sœurs du Très-Saint-Rédempteur.

 

Commentaires

Via
France Bleu
Source
LePoint.fr
Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

“C'est pas bien!” VOUS UTILISEZ UN ADBLOCK ?! Vous devez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à CToulon Magazine de vivre.

Send this to a friend